Lessive maison : recette et fabrication soi-même naturelle

bulle de lessive de savon sur fond de nature

Pour mon premier article sur l’économie d’un autonome, quoi de mieux que l’économie domestique.  Comment être autonome en savon, lessive, et en produits ménagers, à petit prix et en respectant l’écologie.

A ce propos et en parlant d’écologie, on utilise tellement ce terme que sa signification n’est plus très claire:

Dans le champ scientifique le terme « écologie » désigne la science qui se donne pour objet les relations des êtres vivants (animaux, végétaux, micro-organismes, etc.) avec leur habitat et l’environnement, ainsi qu’avec les autres êtres vivants.

De façon à ce que cela soit facile pour vous, vous trouverez ci-dessous ce que j’utilise pratiquement  chez moi comme produits ménagers et savons.

C’est un bon début pour effectuer sa transition vers l’autonomie, on voit le résultat immédiatement dans le portefeuille et pour l’écologie.

De plus on frôle le zéro déchets, l’impacte est minime sur l’environnement et l’économie financière est notable.

En conséquence, c’est parfait pour se motiver à aller plus loin.

Pour info, le guide pratique (plus complet) pour être autonome en produits de nettoyage et les fabriquer soi-même se trouve sur amazon en téléchargement ou à emprunter.

L’ebook est plus complet, le sujet étant trop vaste à évoquer dans un seul article. Je ne veux pas vous noyer dans un tas d’articles sur le savon et préfère aller au but à propos des recettes pratiques naturelles.

Le livre numérique répond à plusieurs questions à propos des ingrédients et de leur provenance naturelle ou pas.  Et répond aussi a des questions comme :

Pourquoi le savon fait piquer les yeux ?
Quel impact a le savon à froid sur l’environnement ?
Pourquoi la glycérine est bonne pour la peau ?
L’huile de palme est elle bonne à saponifier ?
Mon savon à des poches de liquide ?
Comment tester le PH d’un savon ?
Comment conserver la lessive de lierre ?
Pourquoi le lierre permet de faire la lessive ?
Canalisations bouchées à la glycérine et graisse ?
Quelle différence entre le savon noir cosmétique et ménager ?

Si cet article vous a été utile d’une façon ou d’une autre, achetez l’ebook, ceci me permettra d’aller plus loin dans mes recherches et payer les frais courants. Ou bien souscrivez à ma newsletter gratuite ou bien partagez sur les réseaux sociaux 😉

Merci !

Les 10 ingrédients de base

  1. Vinaigre
  2. bicarbonate
  3. cristaux de soude
  4. Soude caustique liquide (ou sèche)
  5. sel
  6. argile
  7. huile d’olive (ou autre)
  8. savon noir ménager ou cosmétique
  9. Lierre ou saponaire
  10. eau de pluie ou déminéralisée

Note : pour bien se comprendre, table de conversion :

  • 1 tasse = 115 grammes
  • 1 cuillère à soupe = 12 grammes
  • 1 cuillère à café = 4 grammes

balance

9 recettes pour tout nettoyer

  1. Savonnette artisanale et naturelle
  2. Shampoing pour les cheveux
  3. Dentifrice
  4. Déodorant
  5. Lessive liquide pour la machine à laver
  6. Adoucissant
  7. Produits lave-vaisselle.
  8. Détartrant et désinfectant pour toute la maison
  9. Crème à récurer

Soins du corps

1. Savonnette artisanale et naturelle

Je me fabrique un savon à l’huile d’olive recyclée surgras que j’utilise pour tous mon nettoyage corporel (mains, corps, cheveux) depuis 2015.

Il s’apparente au savon de Marseille mais il n’est pas de Marseille, il est de chez moi sans additifs chimiques.  C’est en fait un savon de castille.

Parfait pour mon lavage corporel, il est aussi de surcroît adapté à mes cheveux gras mais inadapté tel quel aux cheveux secs qui ont besoin d’être bien hydratés (recette plus bas pour les cheveux secs).

savon castille huile d'olive

Chacun doit faire ses tests pour arriver au savon adéquat pour son corps.

Je me lave les cheveux 1 à 2 fois par semaine pas plus.

Voici ma recette toute simple à la soude liquide

Il faudra bien respecter la formule, c’est essentiel.

2000 grammes d’huile d’olive.

+ 855 grammes de soude caustique liquide (lessive de soude diluée à 30%)

Premièrement bien mélanger pendant 10 minutes jusqu’à bonne consistance et apparition de lignes.

Ensuite on rajoute 60gr d’huile d’olive (dans laquelle on aura diluée l’huile essentiel, colorant naturel et ou par exemple de la poudre de laurier séché)

Là-dessus on mélange bien les 2,8kg de mélange qui réduira à 2kg après séchage en un mois.

Plus tard, le lendemain du mélange, on découpe les carrés de savon tant que la pâte est encore tendre et ensuite on les met à sécher dans un carton bien séparés les uns des autres. On retourne chaque semaine les savons pour les sécher de partout.

Pour aller plus loin on m’a conseillé le livre de Chevallier Leanne et Chevallier Sylvain « Je crée mes savons au naturel » et je n’ai pas été déçu.

Tous les éléments à prendre en compte sont clairement expliqués, et le parti pris pour le naturel est très présent. Il n’y a pas de parfums ou de colorants synthétiques et mêmes les oxydes métalliques que l’on retrouve à profusion dans les livres de savonnerie récents ne sont pas les bienvenus.

Au final, des savons aussi doux pour la peau que pour la planète.

Autre recette de savon de castille à de la soude sèche

C’est la même recette que la précédente mais avec de la soude sèche (pure) à diluer dans de l’eau de pluie.

Calculé avec Mendrulandia, surgraissage de 6% et concentration de soude de 30%.

Ingrédients:
2000 gr d’huile d’olive recyclée.
257gr de soude sèche
601 gr d’eau de pluie
au total au obtient 2858 gr de mélange.

Processus:

La soude caustique est très corrosive, et sa dilution provoque une réaction exothermique et des de dégagements gazeux irritants. Donc portez des lunettes, masque et gants.
Pour limiter cela, on peut congeler (si on a la possibilité mais ce n’est pas obligatoire) l’eau de pluie prévue.
De plus, si vous allez plus loin dans la fabrication de savons avec des liquides de base variés comme le lait ou le jus de fruits,….vous en préserverez les propriétés en les congelant.
On mélange l’eau avec la soude sèche.
On ajoute cette soude à l’huile recyclée et on mélange jusqu’à la prise.

Pour info: il y aura 120gr de glycérine dans le résultat final.

Calculateur

Si vous changez d’huile, ou de dosage de soude, il faudra bien doser les recettes de savon.  A ce propos, il existe des calculateurs efficaces et gratuits comme par exemple:

Calculateur mendrulandia

Pour commencer on introduit les ingrédients gras et medrulandia calcule ensuite tout le reste.

A ce propos, le blog Mademoisellesavonne propose un tutoriel très intéressant pour bien prendre en main Mendrulandia.  De plus ses recettes de savons son uniques, allez jeter un coup d’œil.

Tutoriel mendrulandia de Mademoisellesavonne

2. Shampoing pour cheveux

Fini le shampoing de silicones et produits chimiques à tout vas, on passe au naturel.

Shampoing liquide au savon de castille (cheveux gras)

Ingrédients:

  • 40 gr de savonnette rappée fabriquée précédemment
  • 30 gr lait de coco chauffé sans bouillir
  • 4 gr huile d’olive
  • quelques gouttes d’huile essentielle

On met le tout dans le récipient et on mélange bien.

Si vous n’avez de lait de coco sous la main, une infusion de romarin dans de l’eau de pluie fera l’affaire.

Pour les cheveux secs on ajoute simplement à la recette un jaune d’œuf (hydratant). Aussi adapté pour les cheveux bouclés car c’est une bonne hydratation qui fait les boucles.

Astuce: si notre mélange est trop liquide, on corrige en ajoutant un peu d’argile.

goutteseaudouche

Shampoing liquide au savon noir (cheveux secs et bouclés)

Parfait pour cheveux secs et bouclés. Pour les cheveux très gras mieux vaut passer au shampooing de copeaux de savon de castille.

Ingrédients :

  • 1 part savon noir en pâte (cosmétique)
  • 1 part de bicarbonate de soude
  • 10 part d’eau de pluie

Mélanger le tout et c’est tout.

Shampoing solide

Il existe du shampoing en pastille solide mais je n’en ai pas testé du commerce.

Ma recette qui à l’heure actuelle en cours de test :

  • 15% orties et lierre en purée ou en poudre (on en trouve facilement dehors)
  • 40% copeaux de ma savonnette (savon de castille)
  • 15% argile verte
  • 15% huile de noix de coco (se solidifie à froid)
  • huile essentielle Tea tree (pour les pellicules)
  • 10% eau de pluie chaude (pour fondre les copeaux)
  • 5% un morceau d’aloe vera (facile à produire chez soi)

On laisse sécher quelques jours pour que l’eau ajoutée s’évapore.

Pourquoi ces ingrédients de shampoing solide?

  • L’ortie est riche en minéraux et lutte contre la chute de cheveux.
  • Le lierre est riche en saponine qui est un puissant nettoyant, le lierre lutte contre les démangeaisons et est cicatrisant.
  • Copeau de savonnette qui est l’agent nettoyant principal.
  • Argile verte, régule le sébum, lutte contre les pellicules, anti-inflammatoire
  • huile de coco pour ses effets hydratant, nourrissant, hydratant.
  • HE Tea tree contre les pellicules.
  • Eau de pluie pour sa douceur.
  • Aloe vera pour son effet hydratant, apaisant et purifiant.

Par exemple, je garde mon savon dans une boite en inox pour le protéger de l’eau chaude et qu’ainsi il reste solide.

3. Dentifrice

Dentifrice en poudre

  • 24 gr de Bicarbonate de soude (blanchisseur)
  • 72 gr d’Argile blanche ou verte surfine (assainissant et anti-fongique)
  • 3 gr de sel de table (antiseptique et anti-infectieux)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de menthe (anti-infection et haleine fraîche)

Bien mélanger les ingrédients secs puis ajouter l’huile essentielle.

Je ne dépasse pas 1% d’huiles essentielles par rapport à la préparation totale.

Vous obtiendrez par la suite 100 grammes de poudre à garder dans un récipient propre et avec couvercle.

L’argile en poudre surfine étant la plus difficile à trouver de bonne qualité, je la trouve en grand seau au bioplanet de Naturedo ou bien en petit format sur amazon.

Je préfère la verte montmorillonite surfine (attention à ne pas prendre la concassée).

Dentifrice en pâte

On peux par exemple récupérer un ancien tube de dentifrice dans lequel on introduit la pâte avec une seringue.

Quand il n’y a plus rien à recycler de notre ancienne vie, alors on utilise un pot en verre avec couvercle tout simplement.

On prend les mêmes ingrédients que le dentifrice en poudre et on rajoute de l’huile de coco ou bien de l’eau jusqu’à la consistance voulue.

oiseaubrossedent

4. Déodorant et après rasage

Je n’utilise que de la pierre d’alun dite naturelle totalement inodore et qui ne tache pas les vêtements.  C’est en fait du potassium d’alun extrait de la roche, purifié et recristallisé. Le morceau est translucide.

savonNaturePierreAlun

La pierre d’alun est un sel qui laisse, après avoir été humidifié légèrement, une fine couche saline sur le derme et qui combat les bactéries qui causent les odeurs. Cela n’empêche aucunement le processus de transpiration et ne bloque pas les pores.

Il ne faut pas le confondre avec le synthétique qui lui est composé d’amonium d’alum (sels d’aluminium) ou chlorhydrate d’aluminium qui est considéré comme toxique.  Pour trouver une pierre d’alun non-toxique, on trouve la pierre d’alun kalunite sans hydroxyde d’aluminium.  (Cherchez une certification Ecovert et d’origine naturelle)

Jetez à la poubelle tous ces déo anti transpiration qui à la longue vous ferons du tort à cause de leur aluminium.

La pierre a une durée de vie énorme, donc ça ne vaut pas le coup de vouloir acheter un synthétique moins cher.  Déjà que pour environ 10€ on trouve une bonne pierre…

Encore une dernière chose, elle est excellente aussi juste après le rasage pour soulager les petites coupures (cicatrisant).

En conséquence, c’est un deux en un, 1 côté comme déodorant et l’autre pour l’après rasage.

Produits ménagers

fabriquer sa lessive

On trouve une grande source d’information dans le livre « Fabriquer sa lessive » par Régine Quéva.

5. Lessive liquide pour la machine à laver

Première chose à signaler, je fait toutes mes lessives à froid (environ 20°) et ça se passe très bien.  S’il y a une tache importante, je met du vinaigre par dessus.

A base de cendre

  • 1 volume de cendre de bois
  • 2 volumes d’eau très chaude
  • en option : quelques gouttes d’huile essentielle de lavande (ou autre)

En tout premier lieu, on mélanger la cendre tamisée avec de l’eau bouillante et ensuite on laisse reposer une journée.  Pour conclure on filtrer et à la toute fin on ajoute les gouttes d’huile essentielle.

Verser l’équivalent à 3 cuillères à soupe dans le réservoir de la machine à laver et c’est fini.

Note : cette recette sert aussi à nettoyer le vitrage de la porte d’un feu à bois.

Sur base de la savonnette fabriquée plus haut

  • 50 gr de savon rappé fait maison fabriqué plus haut (ou de marseille ou de castille)
  • 1/2 Litre d’eau de pluie (ou de l’hydrolat si vous en avez)
  • 25 gr de bicarbonate (ou 10gr de cristaux de soude)
  • en option : quelques gouttes d’huile essentielle de lavande (ou autre)

Premièrement on chauffe à feu doux l’eau et on y fait fondre les copeaux de savon et ensuite on ajoute le bicarbonate.

A froid, on rajoute l’huile essentielle et davantage d’eau si on trouve que le mélange est trop épais.

A base de Lierre

  • 100 gr de feuilles de lierre grimpant
  • 1 Litre d’eau de pluie

lierre grimpant

C’est tout simple, premièrement faire bouillir pendant 15 minutes et ensuite laisser infuser pendant 24H.

Au final, on filtre et c’est fini.

Note : je trouve que les vêtements blancs, au final, perdent de leur blancheur.

A base de savon noir

4 parts de savon noir liquide
2 parts de bicarbonate
1 part de cristaux de soude (désinfectant et dégraissant puissant)
1 part de vinaigre blanc
12 parts d’eau bouillante

On commence par un verre de savon noir que l’on verse dans le récipient (un bidon de récupération de notre ancienne vie).
Dans ce même verre on ajoute ½ verre de bicarbonate et on ajoute de l’eau chaude pour le diluer. Ensuite on le rajoute au bidon.
¼ de verre de cristaux de soude et on remplit à nouveau le verre d’eau chaude. On attend 10 minutes que les cristaux soient dissous et on ajoute au bidon.
¼ de vinaigre dans le verre et de l’eau chaude et on transvase dans le bidon.
Pour finir on ajoute 3 verres et demi d’eau chaude au bidon et on laisse refroidir.

A chaque utilisation on secoue le bidon.

BONUS : il est aussi parfait pour laver les sols !!

transitionAutonomie

6. Adoucissant

En bref, du vinaigre et c’est tout !!

C’est un détartrant naturel qui adoucit l’eau et en plus il désinfecte.

Et rassurez-vous, il n’y a aucune odeur de vinaigre à la fin du lavage.

Si vous recherchez une odeur agréable, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans la bouteille de vinaigre fera votre bonheur.

7. Produits lave-vaisselle

Version en pastille

  • 500 gr de cristaux de soude et 300 gr de bicarbonate
  • 200 gr de vinaigre
  • +10 gouttes d’huile essentielle lavande
  • 300 gr de sel fin

En mélangeant, je trouve cela trop liquide j’attend une journée pour voir si le liquide s’évapore en partie… et ça ce solidifie assez bien.

Attention, il faut prévoir un grand récipient car l’ajout du bicarbonate et du vinaigre fera mousser et ça pourrait déborder.

Version en poudre

  • 100g des cristaux de soude
  • 40g de sel fin
  • 30g d’acide citrique

Ultérieurement, on ajoute de temps en temps du vinaigre dans le bac à produit pour faire briller.

Et on ajoute du gros sel dans le bac à sel.

Liquide vaisselle pour laver à la main

  • 500ml d’eau chaude.
  • 150gr de pur savon noir liquide.
  • 2 c à soupe de bicarbonate de soude
  • de l’huile essentielle (pas indispensable)

Mélangez tous les ingrédients et c’est prêt. C’est doux pour la peau en plus.

8. Détartrant et désinfectant pour toute la maison

  • 2 cuillère à café de bicarbonate
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre (on pourrait mettre plus de vinaigre mais ça mousse fortement en produisant du CO2)
  • 1 verre d’eau
  • 10 gouttes d’huile essentielle au choix (facultatif)

Avec ceci je nettoie la taque vitrocéramique et toute surface nécessitant être désinfectée.

Grâce au vinaigre le calcaire déposé sur la robinetterie est nettoyé parfaitement.

9. Crème à récurer

  • 20 grammes savon noir menager
  • 40 gr bicarbonate de soude
  • 20 gr argile fine
  • 50 cl eau de pluie (eau distillée)

Il est possible de fabriquer soi-même aussi le savon noir par saponification à la potasse.  Pour cela il faut de la cendre pour avoir de la potasse, de l’eau distillée et de l’huile.  De plus, vous pouvez sauter l’étape de fabrication du savon noir si vous le désirez et acheter le savon noir tout fait.

En bref, mélanger tous les ingrédients à froid et c’est fini.

Conclusion

En définitive, avec ces recettes je nettoie tout chez moi et j’utilise l’eau de pluie filtrée même pour le lave-vaisselle mais aussi pour la machine à laver.

Si vous avez des produits naturels que j’ai oublié et qui servent dans la maison, commentez et je me ferai un plaisir de répondre.

Si vous n’avez pas souscrit à ma newsletter, voici le lien.  Vous pourrez vous en désinscrire facilement dès que le vous le voudrez.

Note : lorsque je conseil un livre, j’en ai d’abord eu de très bon commentaires, ensuite je l’ai comparé à d’autres et finalement je l’ai testé. Ce sont toujours de bons livres que je garde dans ma bibliothèque avec amour et consulte chaque fois que j’en ai besoin.

Retour à l’accueil